Cuisinez sain

Four et cuiseur solaire : pour cuisiner Bio

cuiseur solaireQuand on cuisine et que l’on fait attention à ce que l’on consomme, il est toujours préférable de consommer bio.
Mais en ce qui concerne notre façon de cuire les aliments : est-ce réellement naturel ? Bien et Bio s’est donc posé la question et a trouvé une solution parfaite en été comme en hiver pour compléter la cuisson basse température : le cuiseur solaire (aussi appelé four solaire) !

Four ou cuiseur solaire : pour cuisiner vraiment Bio

Pourquoi dépenser de l’énergie quand elle nous est offerte par notre astre préféré ?
Quand on fait attention à ses dépenses d’énergie, ou qu’on n’en a pas, il faut avoir des idées.
Partant de ce constat, le four solaire a été inventé pour répondre aux besoins des populations de l’hémisphère Sud. Son usage se répand notamment par l’intermédiaire des associations humanitaires.
Aujourd’hui, les fours et cuiseurs solaires font une entrée remarquée sous nos latitudes où ils rencontrent un succès indéniable.

La cuisson solaire est plus pratique

Il existe deux types de matériel pour ce type de cuisson, le four et le cuiseur solaire, qui présentent tous deux le grand avantage de pouvoir être installés où l’on veut.
Ils sont légers, pratiques, malléables et tant que le soleil existera, ils ne tomberont pas en panne !
Plus particulièrement prévus pour l’extérieur, ils vous serviront en vacances, en pique-nique, en camping ou dans votre jardin. Vous pourrez cependant vous en servir en intérieur, du moment qu’aucun obstacle ne se place entre le four et le soleil (une vitre, par exemple).

four solaire

Les fours solaires se transportent facilement

Utilisables toute l’année, les fours ou cuiseurs fonctionnent strictement grâce à l’ensoleillement et non en quelconque lien avec la température extérieure. Une seule condition est requise pour obtenir une cuisson satisfaisante : l’emploi de récipients noirs, idéalement mats. Ils sont en effet les plus aptes à absorber le rayonnement solaire.
Sachez également que la durée de vie d’un four ou d’un cuiseur solaire est surtout fonction du soin qu’on en prend, puisqu’il ne contient aucun élément électrique ou électronique. Ainsi, on peut prévoir un usage de 10 à 20 ans en moyenne. Les matériaux qui les composent ont été sélectionnés pour leur durabilité et étudiés précisément pour des applications solaires. De plus, four et cuiseur sont munis d’un fort isolement thermique pour éviter les fuites d’énergie.

Un four écologique…

Ce système de cuisson a réellement sa place dans une démarche éco-responsable : son utilisation n’a aucun impact, que ce soit en termes de consommation de matières premières (combustibles) ou de répercussions sur l’atmosphère. Cela induit aussi des économies, puisqu’on n’a plus besoin de charbon de bois ou de gaz.
Enfin, la cuisson solaire est sécurisante. Plus besoin de faire partir de feu, donc pas de risques d’accidents ou de brûlures. Sans gaz, pas de risques d’explosion… Aucune surveillance particulière n’est requise. S’agissant toutefois de chaleur et de rayons solaires, il est recommandé d’utiliser des lunettes de soleil lorsque vous êtes proche du cuiseur, de vous installer plutôt derrière le cuiseur et bien sûr, de continuer à appliquer les mêmes précautions que pour un four traditionnel (ne pas toucher le four, les plats ou le cuiseur sans gants ou maniques).

Un réel plaisir nutritionnel…

Four ou cuiseur, ils sont prévus pour préparer des plats jusqu’à 5 ou 6 convives.
Le four solaire a été pensé de manière à dispenser une augmentation régulière et uniforme de la chaleur qui peut atteindre de 120 à 200 °C. Sur ce point, on peut d’ailleurs comparer ce mode de cuisson à celui de la cuisine à l’étouffée ou de la cuisson douce, certes un peu plus lente mais aux résultats tout aussi satisfaisants. La perte de vitamines ou d’autres éléments nutritifs de vos petits plats est minime et vous bénéficiez d’une saveur plus relevée qu’en cuisson traditionnelle.
Hormis les fritures et les grillades, vous pouvez y faire cuire, à l’instar d’un four classique, toutes vos préparations culinaires : ragoûts, viandes et poissons, légumes, soupes, pains et gâteaux, céréales et légumineuses.
La forme parabolique du cuiseur solaire vous fournira une chaleur plus rapide qui atteint 220°C.
Vous pourrez y cuisiner les mêmes plats que dans un four solaire mais il vous offre la possibilité supplémentaire de pouvoir y faire vos grillades et fritures.
Quelle que soit la solution retenue, le mode de cuisson solaire possède des arguments de poids pour nous engager un peu plus encore dans une logique et un comportement éco-responsables.

Enregistrer



Les commentaires :

Pendant des années j’ai cuisiné avec un four solaire.: viandes, légumes, riz, mais, pommes de terre, patates douces, pain, tou a réusssi: premier petit problèmeme: le temps de cuisson, soit 3 à 4 fois pluslong qu’au four conventionnel; deuxième considération: il faut tourner une ou deux fois le four en direction du soleil si on veut un résultat maximum. Mais quelle économie!

Laisser un commentaire

(required)

(required)