Cuisinez sain

Que faire du jus de cuisson ?

Lorsque vous cuisinez à basse température, notamment les légumes, vous vous retrouvez certainement avec du jus de cuisson.

En effet, pour les légumes les plus durs (choux, navet, autres légumes racines) ou les viandes, il est souvent utile d’ajouter un peu d’eau dans le fond de votre ustensile de cuisson à basse température. Cela permet que la chaleur douce cuise les aliments sans les faire accrocher, ni les assécher, tout en respectant leurs nutriments.

Pour les légumes plus mous, c’est-à-dire plus riches en eau (courgette, tomate, poivron…), il est inutile de rajouter de l’eau : celle qu’ils contiennent va être libérée naturellement ; elle facilitera leur cuisson.

Dans tous les cas, à la fin de la cuisson de votre plat, vous vous retrouvez certainement avec du « jus de cuisson » dont vous vous demandez que faire.

Jus de cuisson : tout dépend s’il est bio !

Tout d’abord, il est important de savoir si les aliments cuits sont bio. Si ce n’est pas le cas, cette eau de cuisson risque de contenir des résidus de pesticides que les aliments auront « sués », et il est donc préférable de ne pas la consommer. Jetez-la, c’est dommage mais c’est plus sûr !

En revanche, si vos aliments sont bio, leur eau de cuisson est très précieuse car elle contient des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments qu’il ne faudrait pas perdre !

La solution la plus simple consiste à consommer cette eau de cuisson avec votre plat. Vous pourrez alors la verser directement dessus, ou la délayer avec un peu de crème de soja ou d’amande, à assaisonner éventuellement pour réaliser une sauce simple et légère.

Vous pouvez également la mélanger avec un peu d’eau chaude pour réaliser un bouillon que vous consommerez dans la journée.

Mais si vous ne souhaitez pas utiliser votre eau de cuisson immédiatement, pensez à la conserver.

Deux solutions existent pour conserver votre eau de cuisson :

Réaliser un bouillon de légume au déshydrateur

Si vous possédez un déshydrateur alimentaire, sachez que vous pouvez déshydrater votre eau de cuisson. Il vous suffit de l’étaler sur une feuille paraflex, ou à défaut de la mettre dans un petit récipient le plus plat possible, et de l’insérer dans votre appareil.

Déshydratée à moins de 60°C, cette eau de cuisson va se transformer en poudre, que vous pourrez utiliser plus tard pour assaisonner d’autres plats ou réaliser un bouillon de légumes.

Réaliser des cubes de bouillon congelés

Si vous ne possédez pas de déshydrateur mais un congélateur, vous pouvez également verser cette eau de cuisson dans des bacs à glaçon et la congeler.

Libre à vous d’en prélever la quantité désirée au fur et à mesure pour apporter du goût et de l’onctuosité à votre futures recettes.



Les commentaires :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

(required)

(required)